Le désir sexuel est propre à chaque individu et dépend de nombreux facteurs. La femme peut plus ou moins éprouver de désir selon les périodes de sa vie ou de son cycle. Chez elle, la baisse de la libido survient en général à des périodes clés de sa vie. Le site doctipharma.fr dénombre 3 raisons qui peuvent expliquer cela. 

La libido chez la femme n’est pas la meme que chez l’homme. Le terme libido est le désir sexuel propre à chaque individu. Chacun éprouve selon sa convenance ce désir au long de son existence sexuelle. Si l’on se réfère à la rubrique santé du Blog DoctiPharma sur doctipharma.fr, 3 facteurs sont justificatifs de la baisse de libido chez la gent féminine.

  1. L’absence d’orgasme 

 Les difficultés à atteindre l’orgasme concernent près d’un quart des femmes. Une femme qui n’est pas comblée au lit est une frustrée sexuelle. Cette dernière aura donc du mal à faire l’amour si elle ne ressent rien. Il n’existe pas de libido normale, néanmoins il est important d’avoir le même rythme que son partenaire. Si elle ne ressent pas de plaisir, elle n’éprouve plus de désir. 

  1. La sécheresse vaginale 

S’agissant de la sécheresse, plusieurs facteurs peuvent être mis en cause. Entre fatigue, dépression, anxiété, troubles liés à la ménopause, la femme est très souvent prise au piège. Ces états d’esprit agissent sur la lubrification. La sécheresse vaginale apparaît. Ce qui entraine des douleurs lors des rapports sexuels et qui à long terme coupe toute envie de recommenecer. 

  1. L’absence de sensation à la pénétration 

 Chaque femme est différente. Certaines aiment la pénétration et d’autres sont clitoridiennes. Souvent du aux accouchements, le vagin de la femme a tendance à se distendre. Il ne parvient plus à se contracter autour du pénis. Et la femme a l’impression que son conjoint n’est pas vraiment en elle. Cette dernière a alors une sensation de vide, de frustration. 

Pas moins de 46 % des femmes connaissent une baisse de la libido. Le désir féminin est indirect, secondaire, et se nourrit d’une relation de tendresse. Qui, au fil des années est une raison valable pour expliquer la diminution du désir. 

C’est pourquoi, le dialogue avec son partenaire est primordial. Malgré la peur de la frustration.