Ecouter cet article

Plusieurs personnes indiquent s’épiler pour des raisons d’hygiène, d’esthétique et souvent par effet de mode. Pourtant, certains experts recommandent la présence des poils sur le corps humains. Dans la rubrique santé du site journaldesfemmes.fr, les dermatologues sont clairs à ce sujet. Il existe 5 bonnes raisons de garder ses poils

1) Les poils protègent la peau des UV (rayons ultraviolets)

D’après une étude de 2012 parue dans la revue Radiation Protection Dosimetry, « les poils participent à la régulation thermique du corps et offrent à la peau un petit indice de protection solaire », précise une équipe de scientifiques australiens. De ce fait, ces derniers protègent la peau contre les rayons ultraviolets du soleil ainsi que les variations de température extérieure (le chaud, le froid, les bactéries et même les microbes). 

2) Les poils limitent la sécheresse vaginale

Le sébum contenu dans les poils pubiens hydrate la peau. En les enlevant, on expose le pubis à une sécheresse certaine. Moins il y a de poils, moins la peau est lubrifiée, ce qui peut à certains moments causer des infections. Pour le Dr. Rousseaux « la mode de l’épilation intégrale au laser n’est donc pas une très bonne idée car elle détruit le poil et une grande partie des glandes sébacées, ce qui assèche la vulve », explique le dermatologue. 

3) Les poils limitent le risque d’infection pendant un rapport sexuel

Pour rendre le sexe plus intense, on a tendance à s’épiler le pubis. Seulement, « lorsqu’elle n’a plus de poils, la vulve est exposée à des frottements pendant les rapports sexuels qui sont susceptibles d’entraîner des brûlures et des irritations graves mais aussi des condylomes et des verrues génitales dus aux papillomavirus humains (HPV) », précise le Dr. Julianne Berdah, gynécologue-endocrinologue. 

4) Les poils retiennent la sueur

De manière esthétique, on préfère se débarrasser des poils des aisselles. Non seulement ce n’est pas joli à voir, mais pour certains ils sont à l’origine de la mauvaise odeur des aisselles. Pourtant, les poils retiennent la sueur près de la peau, ce qui permet d’hydrater l’organisme et de le maintenir à une bonne température. Même épilée, la peau des aisselles peut quand même dégager une mauvaise odeur. La solution est donc d’avoir une bonne hygiène. 

5) Les poils filtrent les microbes et les poussières

En ce qui concerne les poils du nez, ils filtrent les poussières, les microbes, les pollens et les petits insectes faciles à inhaler, en empêchant leur passage jusque dans les fosses nasales et dans les poumons. Les poils du nez jouent un rôle d’avertisseur, provoquant un picotement et un éternuement qui chasse l’intrus hors de la narine. Quant aux poils des oreilles, ils filtrent le son et empêchent le passage des corps étrangers et de la transpiration jusqu’au conduit auditif. 

Présents sur la quasi-totalité du corps, les poils sont soit coupés, épilés, rasés ou encore détruits au laser. Signe de virilité pour certains hommes, diabolisés et disgracieux pour les femmes, d’après les experts, les poils ne sont pas là par hasard et donc ne doivent pas être systématiquement détruits. 

Facebook Comments