Ecouter cet article

Le mal des yeux est de plus fréquent chez les populations gabonaises. Pour preuve, la prolifération de nombreux cabinets d’ophtalmologie et d’opticiens. Une situation consécutive à la myopie, cette pathologie oculaire qui se traduit par une vision floue de loin et nette de près ou l’inverse dans certains cas. Chaque individu vit ce trouble oculaire à sa manière cependant, il existe des solutions pour freiner les menaces de myopie chez l’être humain. Voici quelques-unes.

  1. Lire à bonne distance  

Pour protéger la vue de la myopie, certains réflexes sont à mettre en place comme le fait de ne pas lire trop près , ni de trop loin. Gardez une distance de 30 à 40 centimètres entre vos yeux et le livre. 

  1. Sortir deux heures par jour et faire une activité physique 

On pourrait se dire que la vue et le fait de sortir prendre de l’air n’ont rien à voir…Mais si! L’objectif est d’offrir aux yeux une lumière naturelle et davantage de perspective, leur permettre de voir plus loin. Cela permet de faire travailler l’œil et de prévenir la myopie. 

  1. Se renseigner sur les traitements qui freinent la myopie 

Pour ralentir l’évolution de la myopie, des recours médicaux existent, notamment si elle est prise tôt, chez l’enfant. C’est notamment le cas de l’atropine diluée, que l’on dépose sur l’œil via des gouttes. Ils existent aussi des verres de contact particuliers que l’on appelle freinateurs ou encore lentilles spécifiques à porter la nuit. 

  1. Faire des pauses visuelles 

On a tendance à passer nos journées les yeux fixés sur quelque chose: une lecture, un ordinateur, un smartphone…A solliciter notre vision de près. Si bien que nos yeux perdent l’habitude de s’adapter pour voir de loin. Il est donc important de faire des pauses visuelles, de plusieurs façons en s’entraînant à détacher le regard d’un objet proche pour le fixer au loin régulièrement. Chez les enfants, il est conseillé d’éviter les écrans au maximum. 

  1. Faire attention à l’éclairage 

Quand on lit, quand on travaille, peu importe: il est important de faire attention à son éclairage. Si nos yeux doivent fournir un effort supplémentaire parce qu’il fait trop sombre, ou qu’ils sont éblouis par un excès de lumière dirigé directement vers eux, cela les fatigue.  Et à long terme, cela favorise des effets néfastes comme la myopie. 

  1. Voir l’ophtalmo régulièrement 

On a souvent tendance à penser qu’être myope est lié à l’âge. Mais avoir deux parents myopes augmenterait le risque par 6 pour l’enfant d’être lui-même atteint de myopie. Dès 6 ans, on peut commencer à faire dépister son enfant, d’autant qu’on peut freiner son évolution et y retourner fréquemment.

Esther Kengue

Journaliste stagiaire

Laissez nous votre commentaire