A l’honneur ce samedi, le plat préféré des Altogovéens “le Nkumu”. Généralement appelé le  Nkoumou pour certains et Nkoumbou pour d’autres selon les différentes langues ethniques du Gabon, ce plat à l’origine de la province du Haut-Ogooué et aussi très apprécié au Congo voisin n’a pas fini d’éveiller nos papilles gustatives. 

GMTmesons-nous, Vivants

Pour une préparation basique, vous aurez besoin de : 

  •  nkoumou (quantité de votre choix)
  •  poisson fumé ( selon votre choix, sardine ou bécune ou autre)
  • crevettes fraîches ou fumées
  • champignons en boîte de conserve ou fumés ( pour ceux qui en mangent)
  •  l’huile de palme ou de l’huile d’arachide ( selon votre appréciation)
  •  l’oignon et l’ail ( quantité laissée à votre choix)
  • piment, sel ou cube 

Préparation et Cuisson 

Nettoyer au préalable les champignons et les crevettes à l’eau chaude de préférence. Décortiquer dans une assiette le poisson fumé puis à part découper l’oignon et  l’ail (vous pouvez aussi le râper). 

Dans votre marmite, mettez y de l’eau à votre quantité puis ajoutez l’huile , les crevettes, les champignons, le poisson fumé, l’oignon, le sel ou le cube (vous pouvez mettre les deux selon votre choix) et portez le tout à ébullition.  

Après avoir bien mélangé le tout , versez tout doucement le nkoumou en remuant progressivement pendant cinq minutes maximum puis arrêtez votre feu. Le nkoumou se mange vert à la façon altogovéenne , il ne doit pas bouillir sur le feu. 

Deux minutes avant de retirer votre marmite du feu, ajoutez l’ail pour bien parfumé votre sauce. Puis sans la couvrir de peur que le nkoumou rougisse, retirez la du feu. Servez une bonne quantité dans un plat puis accompagnez le soit de la banane plantain , du manioc, des tubercules, de l’igname et même de riz blanc, c’est vous qui appréciez. 

Passez à table et dégustez votre préparation avec amour. 

NB: C’est vous qui décidez de la composition de votre plat, à la place du poisson fumé vous pouvez y mettre par exemple les cotis fumé ou du ragoût de viande préalablement bouilli. 

GMTmesons-nous, Vivants