Abus d’autorité, c’est le titre du nouveau single de l’artiste rappeur Garcin lagacant. Un voyage lyrical qui dépeint succinctement l’agression dont il aurait été victime le soir du jeudi 18 février dernier. Pris à partie par des agents censés protéger les populations, Garcin s’est refusé au silence accusateur pour la verve du dénonciateur.

Victime d’agression physique, Garçin décide de livrer son témoignage en musique. Selon l’intéressé, c’est un moyen d’expression libre. A coeur ouvert, le rappeur ne lésine pas sur les mots pour manifester sa colère. Il y déverse sa rage contre l’abus d’autorité dont auraient fait montre les forces de l’ordre à son égard.

Il relate « devant ma porte j’étais debout, quand tout d’un coup j’aperçois des militaires dans ma cour.  Pris de peur par des fusils braqués sur moi, Pris de peur je leur ai juste dit que j’étais chez moi, ils m’ont pas cru ils m’ont brutalisé » .

Ensuite, l’ephémère petit ami de Créol la Diva, a révélé que « embarqués dans leur camion nous sommes passés à tabac, à beau crier que nous étions chez nous, ils n’avaient rien à battre » . Une chose difficile à vivre pour l’artiste qui ne représentait aucun danger.

Un scénario peu honorant pour nos forces de l’ordre. Lesquelles sont censées protéger les personnes mais également les biens. Pour l’instant, l’artiste n’a pas encore annoncé avoir entamé une procédure judicaire à l’encontre de ses présumés bourreaux. Préférant utiliser sa première arme, le microphone.

Ci-dessous, le lien facebook et le contenu du morceau susmentionné: