Alors que la sphère rapologique continue de dire le terme en admettant que Benjamin Epps est le cookie de l’année, le rappeur Gabonais ne s’est pas reposé sur ses lauriers. D’ailleurs, le Mc originaire de Belle vue à Libreville a été plébiscité par l’énigmatique compositeur Vladimir Cauchemar pour son E-P intitulé « BRRR » en compagnie de Lefa de la Sexion d’assaut, Rim’k de 113, Laylow, Freezer Corleone, Vald, RK, Captaine Roshi, Lala &ce et Seth Gueko.

Que faut-il ajouter pour se rendre compte que l’ascension de Kesstate Epembia Borobo alias Benjamin Epps est phénoménal ? En moins de 12 mois, le natif de Libreville au Gabon a réussi l’exploit de plier le Game en 5 et ce,avec une touche authentique digne des rappeurs du Queens. D’ailleurs il le dit clairement « Booba a sorti le dernier album, ça y est je peux prendre le trône » dans Notorious dans son EP « Fantôme avec Chauffeur coproduit avec Chronique sale.

Preuve que l’ambition de Benjamin Epps n’est pas une fabulation de l’esprit, le compositeur de génie Vladimir Cauchemar l’a sollicité dans son EP éclectique qui regroupe la crème du rap français. On y retrouve notamment Lefa de la Sexion d’assaut, Rim’k de 113, Laylow, Freezer Corleone, Vald, RK, Captaine Roshi, Lala &ce et Seth Gueko. Cerise sur le gâteau, le morceau « Blizzard » où l’énigmatique compositeur a misé sur le tueur à gage Benjamin Epps.

Une future tuerie si on se fie aux premiers chiffres d’un morceau dudit projet. Il s’agit du titre éponyme « BRRR » aux côtés de Laylow et de Rim’K du mythique 113. À ce jour, ce single a dépassé le million de vues sur YouTube. Cet EP de dix titres est un savant mélange d’univers qui va définitivement que Benjamin Epps n’est plus uniquement la révélation hip-hop/rap dans l’hexagone mais dorénavant une valeur sûre.