Ecouter cet article

Certains vous demanderont de pratiquer une activité physique et d’autres de consulter un spécialiste pour libérer vos émotions négatives et atteindre vos objectifs. A travers les coachs de vie, la population gabonaise semble avoir trouvé la solution miracle à tous ses problèmes. Très souvent remis en question, cette activité perd en crédibilité en raison d’un manque d’uniformité dans son exercice. 

De plus en plus de personnes font appel aux services de ceux qui s’autoproclament coachs de vie pour atteindre des objectifs professionnels et personnels. Une situation pour laquelle le Gabon n’est pas en reste. Le phénomène a pris de l’ampleur  faisant de certaines figures montantes de cette activité des références. Cependant, quelle crédibilité accordée à ces moralisateurs qui s’autoproclament coachs? 

D’après une enquête du magazine afrotribune.com, « ces dernières années en Afrique, le coaching a le vent en poupe ». En effet, sur les réseaux des annonces abondent sur l’organisation des séminaires de formation. Des médias sont même mis à contribution afin de faire adhérer un auditoire à leur discours plein d’optimisme avec des thèmes comme: réussir dans ses entreprises, avoir confiance en soi ou encore créer son entreprise à partir de zéro FCFA .

Un phénomène que de nombreux spécialistes estiment peu fiable.  « Cette offre de services qui vise le développement de ressources, d’habiletés ou de talents pour permettre de meilleures réalisations personnelles ou professionnelles ne doit pas l’être pour les personnes aux prises avec la détresse ou la souffrance. Elles ne doivent jamais consulter un coach, mais bien un psychologue ou un psychothérapeute », précise Christine Grou, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec. 

Seulement au Gabon, nombreuses sont ces personnes qui se donnent à cœur joie aux prouesses des coachs de vie sur les différentes plateformes ou forums. Qu’il s’agisse du développement personnel, de la vie de couple ou autres, les compatriotes sont prêts à tout et même à dépenser des sommes exorbitantes pour les belles paroles de ces nouveaux  « gourous ».

Rarement des exemples de vie, les coachs ont pour objectif d’emmener  « leurs patients » là où ils veulent aller, de leur dire ce qu’ils veulent entendre. Une situation dans laquelle leurs « disciples » se confortent. Et le manque d’encadrement quant à l’exercice de cette activité conduit à un véritable essor de la profession mais aussi à certains abus.

Facebook Comments