Depuis l’arrivée de la Covid-19 au Gabon, le masque de protection est devenu l’outil indispensable dont on ne se sépare plus, une fois le seuil de sa porte franchi. D’ailleurs, cet accessoire a été rendu obligatoire par les autorités sanitaires. Mais la grande question à ce jour demeure comment correctement porter un masque chirurgical? Pierre Parneix, médecin au CHU de Bordeaux vient trancher les débats portés sur l’orientation de la partie colorée et la partie blanche, indiquant à cet effet que la couche filtrante est toujours à l’intérieur. 

Possédant une partie colorée et une partie blanche, le masque de protection chirurgical fait encore et toujours l’objet de nombreuses conversations au Gabon. Noyés entre les nombreuses informations reçues ci et là, Pierre Parneix, médecin hygiéniste au CHU de Bordeaux, en France, vient trancher pour situer une bonne fois pour toutes, les usagers.   

En effet, selon des idées répandues, une personne infectée doit porter son masque de protection en orientant la partie bleue vers l’extérieur car « celle-ci ne contient pas de filtre ». Par contre, une personne saine devrait porter son masque en orientant la partie blanche, « contenant le filtre », laquelle protège des micro-organismes et des particules, vers l’extérieur. 

Cartographie erronée du port du masque 

Mais selon Pierre Parneix, médecin hygiéniste au CHU de Bordeaux, en France, répondant aux question de 20 minutes cette information est tout simplement  fausse. Pour lui, la couche filtrante d’un masque est toujours à l’intérieur. « En général, la face colorée est à l’extérieur, la face blanche à l’intérieur. Globalement, quand vous déroulez votre masque, il a une forme arrondie. La forme convexe, c’est l’extérieur et la forme concave, c’est l’intérieur », a-t-il précisé. 

Voilà qui devrait pour édifier les uns et les autres sur la manière dont l’on devrait arborer son masque de protection pour mieux se protéger de la Covid-19. En espérant toutefois que cette recommandation ne souffrira d’aucune objection dans les jours à venir, comme il a déjà le cas.