Ecouter cet article

C’est le résultat d’une étude du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Lille en France. Les personnes obèses ou en surpoids notamment des jeunes présenteraient des risques plus importants de développer des formes sévères de la maladie que d’autres. Selon le magazine Top santé sur son site, on parle de 50 % de risque de plus. Une question à présent nous vient à l’esprit; pourquoi? 

S’il est dit que les personnes âgées sont plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie que les jeunes  une autre catégorie de personnes est notamment classée à risque face au coronavirus. Il s’agit des personnes en surpoids et des personnes obèses. 

Des chercheurs français sont parvenus à prouver ce fait après avoir mené une étude comparative au CHU de Lille, sur un échantillon de 124 patients admis en réanimation. « Plus de 50% des patients hospitalisés en soins intensifs pour une forme grave du Covid-19 au CHU lillois présentent un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 ». Selon cette même étude, « plus l’obésité est importante, plus la gravité de la maladie augmente ». 

Selon Top Santé, 2 mécanismes pourraient expliquer cette vulnérabilité des personnes obèses et en surpoids. Des scientifiques ont pu identifier en primo, les maladies associées à l’excès de poids, « les problèmes cardiovasculaires, le  diabète », en deuzio: « les faiblesses respiratoires ». 

Alors qu’il a déjà été prouvé que les personnes présentant des comorbidités telles que le diabète, l’hypertension, l’asthme, le sida, entre autres, sont exposées aux formes sévères d’infection du coronavirus, voilà qui vient conforter cette étude du CHU de Lille. 

A noter que l’indice de masse corporelle (IMC) permet de mesurer l’obésité et le surpoids. Est considéré normal l’IMC compris entre 18,5 et 25. Lorsqu’il est compris entre 25 et 30 on parle de surpoids. Lorsqu’il est supérieur à 30 on parle d’obésité. Par ailleurs, l’IMC supérieur à 35 est considéré sévère, tandis qu’un indice de masse corporelle supérieur à 40 est morbide. 

Facebook Comments