L’artiste Creol la Diva veut revêtir son manteau de maman, ou tout simplement celui d’une citoyenne gabonaise à part entière pour sensibiliser les élèves sur les avantages et les inconvénients des réseaux sociaux. La nouvelle est très mal reçue de la part des internautes. Mais la Diva ne compte pas lâcher prise. 

Creol est de nouveau sous les projecteurs. Mais cette fois-ci la chanteuse, à qui l’on accorderait bien le titre d’influenceuse, ne s’est pas illustrée dans une posture peu reluisante, au contraire, l’artiste souhaite organiser une tournée dans différents lycées et collèges du pays pour sensibiliser les élèves sur l’utilisation des réseaux sociaux.

Bonne initiative pour certains, moquerie pour d’autres, sur la toile, les avis sont mitigés, du fait notamment de la réputation de l’artiste. Pourtant Creol insiste sur le fait que cette réputation tant controversée pourrait finalement être son meilleur moyen de persuasion dans cette lutte contre la dépravation des mœurs en milieu scolaire, sujet d’actualité depuis plusieurs jours.

 « Aujourd’hui on me prend comme la personne qui influence la jeunesse. Mais qui mieux que moi alors pour venir parler des choses qui concernent la jeunesse? », s’interroge la Diva des Fantastiks, tentant de jouer sa partition en faveur du changement de conduite chez les jeunes.  

 « Quand je pose des actions sociales, je le fais en tant que maman », a renchéri Creol, comme pour répondre à ceux et celles qui supposent qu’elle n’est pas un bon exemple pour les jeunes, compte tenu de la qualité de ses vidéoclip très osés. « J’attire l’attention des chefs d’établissement en disant que je ne vais pas venir danser le Bonobo. L’objectif est la sensibilisation », s’est-elle voulue claire.