Ecouter cet article

Le lundi 15 février, l’artiste Créol a réalisé un énième life via Facebook. Occasion pour l’interprète de « Bougie 144 » de s’insurger contre les nouvelles mesures prises par le gouvernement.

Depuis la Côte d’Ivoire où elle est en tournée médiatique depuis le 5 février dernier, la diva a tenu à réagir aux nouvelles mesures restrictives gouvernementales. Pour l’artiste, ces mesures sont abusives. Aussi, elle a jugé incohérentes lesdites mesures qui feraient plus de mal que de bien. 

« Il y a de nouvelles mesures qui ont été prises, qui poussent les Gabonais dans la tombe. Si les gens qui prennent les décisions peuvent rectifier le tir, ils doivent pouvoir le faire. Ramener le couvre-feu a 18h va causer plus de rassemblement qui sont un facteur de contamination», a-t-elle fustigé.

Par ailleurs, Créol a tenu à faire réagir ses fantastiks. Et ce, en prenant l’avis de ceux qui vivent cette situation. Selon elle, l’Etat ne mesure pas l’impact de telles décisions sur les concitoyens. Par cette sortie louable, Créol devient l’une des premières artistes gabonaises à faire s’exprimer publiquement.

En outre, un ressentiment limpide et sincère de la Diva sur le durcissement des mesures visant à lutter contre la crise sanitaire au Gabon. De ce fait, elle s’est faite la voix des sans voix.

#GMTmesons-nous, vivants