Ecouter cet article

Les cubes et les arômes, ces exhausteurs de goût généralement appelés bouillons culinaires ne sont pas forcément bons pour l’organisme. Selon NegroNews, s’ils sont indispensables pour les amateurs de sel, ils sont toutefois néfastes pour la santé.

Pour assaisonner leurs plats et leur donner un goût plus agréable, les femmes africaines en général ont pour coutume d’avoir recours à certains additifs encore appelés cubes, arômes. Donnant l’illusion d’un goût exquis, ces bouillons culinaires les rendent dépendantes au détriment de leur santé. 

La synthèse du rapport d’une étude scientifique malienne explique que la consommation abusive des arômes et autres exhausteurs de goût entraînerait faiblesse sexuelle chez l’homme, saignements vaginaux chez la femme, troubles cardiaques, maladies de Parkinson et d’Alzheimer, etc. 

A l’origine de ces maladies, le glutamate mono sodique (GMS) abusivement utilisé dans les additifs alimentaires. Ce potentialisateur de saveur, ayant l’apparence du sucre et la particularité de renforcer le goût des ingrédients auxquels il est mélangé, s’avère être l’un des produits les plus contestés au même titre que la nicotine.

Mesdames, bien manger c’est bien, mais manger sain, c’est mieux. Avant l’arrivée sur les marchés des cubes maggi et autres, la cuisine était tout aussi excellente avec des ingrédients naturels. Privilégier l’oignon, l’ail, le poivre, le gingembre, le persil, le poireau c’est se protéger et protéger les autres. 

Facebook Comments