Un rapport datant du 26 août dernier et signé de la très célèbre revue médicale The American Journal of Emergency Medecine a évoqué le cas d’un patient Covid-19 qui présentait des douleurs aux testicules 15 jours après avoir été testé positif. D’après les spécialistes, cette douleur au niveau de l’appareil génital de l’homme pourrait bien être liée au coronavirus. 

Après de nombreux symptômes à l’instar de la perte de l’odorat et du goût, et plus récemment des érections douloureuses et persistantes (priapisme), le coronavirus pourrait également entraîner douleurs et gonflement des testicules. C’est l’une des toutes dernières données publiées par la revue spécialisée The American Journal of Emergency Medecine. 

En effet, une équipe de médecins de l’institut de San Antonio, au Texas, a alerté sur le cas d’un patient américain âgé de 37 ans. En plus d’avoir enregistré des symptômes les plus communs à la Covid-19, ce jeune patient aurait vu ses parties génitales s’enfler. Ceci, accompagné de douleurs intenses. S’il est d’abord difficile de faire un lien entre ces douleurs vives et la Covid-19, après des examens effectués par des spécialistes, une piste permet enfin de tirer des conclusions, selon Cnews. 

Il s’agit de la dégradation de la qualité des spermatozoïdes. « Le sperme chez les hommes infectés par le Sars-Cov-2 démontre une altération de la qualité des spermatocytes, ayant potentiellement un impact futur sur la fertilité masculine », souligne le rapport. 

Toute chose qui a conduit les équipes de chercheurs à recommander ainsi aux hommes d’être « attentifs à la moindre douleur génitale », afin d’éviter les complications fonctionnelles.