Ecouter cet article

C’est via une vidéo publiée le lundi 19 avril dernier dans les réseaux sociaux que la reine d’empire a interpellé les fils et filles du Haut-Ogooué, province dont elle est originaire. Dans ladite vidéo, Amandine appelle à l’unité des altogovéens après le décès de Fidel Andjoua Ondimba, patriarche de ladite province.

Discrète dans les réseaux sociaux depuis belle lurette, Yavava Ludie Sandrine alias Amandine a surpris son monde lors de la diffusion d’une courte vidéo rendue publique le lundi 19 avril 2021. En effet, celle qui s’est surnommée « la reine d’empire » n’y va pas par 4 chemins. En langue obamba, elle prône « l’union des algovéens » suite au décès de l’oncle du président de la République, Fidèle Andjoua Ondimba. 

Elle y déclare « la mort de papa Andjoua a meurtri nos cœurs (…). Tout ce que nous avons là ne sont que les choses du monde. Les gens doivent avoir l’amour et le respect envers les autres (…). Chers altogovéens retournons à la source de l’amour  ». Non sans rappeler le caractère vain de la vie sur terre et le rôle des biens. 

Si ce message est d’une profondeur certaine, il a tout de même du mal à être accepté par la critique. Laquelle se questionne sur l’opportunité d’une telle initiative sachant que l’artiste n’est pas liée à la famille éplorée. «  Ça c’est de l’atalakou. Elle ne sait que faire ça. Vous allez voir. Elle va aller chanter et va empocher l’argent », a déploré un internaute qui a republié ladite vidéo.

Atalakou ou pas, Amandine semble désormais s’investir dans la politique. Si non, comment expliquer cette sortie médiatique? Seul bémol, son engagement pourrait être traduit en « régionalisme ». Une tache sur sa tunique d’artiste censée être publique et pour tout le pays.

Facebook Comments