Le rappeur gabonais Big Row a dévoilé en avril dernier son single intitulé « Couvre-feu » à travers lequel l’artiste pousse un ras-le-bol des restrictions gouvernementales en vigueur. Un plaidoyer pour la situation des acteurs culturels gabonais fortement impactés par la pandémie de la Covid-19. 

Il se considère comme le haut parleur du peuple et vient en effet d’envoyer un message fort au gouvernement à travers son titre « Couvre-feu ». Big Row prend position et jette une lumière pâle sur les affres des mesures gouvernementales, notamment le couvre-feu, adoptées pour enrayer la Covid-19 au Gabon. 

Il scande, « On n’a même plus peur du Corona, ici le chef c’est le couvre feu (…) Être dehors c’est stressant plus qu’à sans famille (…) Plus moyen de t’envoyer un petit colis, maman je ne m’en sort plus, tout ça à cause du couvre-feu ». C’est un fait, la Covid-19 a plongé les artistes, tout secteur confondu dans le rouge. Un véritable plaidoyer pour les acteurs culturels gabonais en ce temps de crise sanitaire.