Omar Defunzu Onguengue a soufflé ses 44 bougies le 2 octobre 2019. Le comédien qui cumule aujourd’hui 25 ans de carrière dans le game, a déjà fait ses preuves tant au Gabon qu’à l’international. De l’humour à la chanson, en passant par le cinéma, «l’homonyme» et « rival » d’Omar Bongo Ondimba s’est frayé un chemin dans le showbiz gabonais grâce à son talent incontesté de distribution de rire et de fous rires. Après l’annonce de l’ouverture imminente de son école de One Man Show de Libreville, nous vous proposons pour l’occasion de revivre avec nous son parcours.  

Né un 02 octobre 1975 à Lambaréné, son histoire avec le public a commencé en 1994 dans le groupe humoristique dénommé « Makoko et les sans confiance », propulsé par le « Roi Makoko » un humoriste d’origine camerounaise. Dès 1995, il suit un stage de formation d’acteur et de metteur en scène dispensé par un autre Camerounais, le comédien  et professeur d’arts dramatiques Oncle Otsama (Daniel Ndo). Il sera appelé à faire la première partie du spectacle de Oncle Ontsama, avec son premier One Man Show intitulé  « L’Alphabet ».

En 1995, Omar Defunzu, de son vrai nom Guiguabuguy Goedefroid, devient la vedette du petit écran à travers l’émission « Au théâtre ce soir », diffusée sur la première chaîne de télévision d’alors, la Radiodiffusion-Télévision Gabonaise (RTG1). Quelques temps après, la même année, Defunzu a tellement le vent en poupe qu’il devient très vite l’humoriste à voir  dans l’émission « Rire à Gogo » diffusée pendant 2 ans sur la RTG1 du lundi au vendredi (de 1995 à 1997). 

Le programme sera l’un des plus suivis du pays, surtout avec le sketch emblématique de « Man Ghana » qu’il joue à la perfection dès 1997. C’est alors le point de départ d’une carrière fulgurante qui démarre en solo dès 1998. Le comédien multiplie ses œuvres, il devient sans forcer la référence en termes de comédie et d’humour au Gabon. Et en 2008, il crée le Festival International de l’Humour Africain (FIHA).

Mais ce n’est pas tout. Le quadragénaire est également pétri de talents pour la musique. Un vrai artiste! On a pu l’entendre dans des titres tels que « Au secours », « Ayine Yi », et « Popolo » en duo avec Patience Dabany. Il a plusieurs fois participé au Parlement du Rire, en 2018, il est la tête d’affiche de l’humour gabonaise au Marrakech Du Rire. Son périple sur la scène artistique est tellement long que nous ne pourrons pas tout citer.

Toutefois, il convient ici de rappeler qu’en 2012, Omar Defunzu suit un stage d’écriture et d’interprétation de textes comiques à l’école de One Man Show de Paris. Quelque temps après avoir rencontré la directrice fondatrice de l’école nationale de l’humour du Québec, au Canada, l’artiste est aujourd’hui sur le point d’ouvrir son école, le One Man Show de Libreville. Voilà de bonnes raisons de trinquer à la vie de « Monsieur le Président Omar Defunzu ».