Pour célébrer sa date de création, l’ONG chrétienne Santé et Vie a organisé le vendredi 28 mai dernier une campagne de sensibilisation à l’endroit des jeunes filles et garçons de 9 à 18 ans. Au sein de l’église de l’Alliance chrétienne d’Ondogo, l’association a tenu à informer les jeunes sur les questions liées à l’hygiène menstruelle et les changements de leurs corps. 

Les sujets qui traitent de la sexualité et ses contours sont généralement tabous dans les sociétés africaines. Pour tenter de rattraper le coup, l’ONG Santé et Vie a dirigé une sensibilisation axée sur les transformations du corps, l’hygiène et l’intimité sexuelle. Pour l’occasion, ce sont les jeunes de 9 à 18 ans qui ont bénéficié de cet accompagnement. 

En ce qui concerne l’hygiène menstruelle, la jeune femme doit être très regardante et vigilante.  « Les serviettes hygiéniques doivent être changées toutes les 3h au moins pour rester propre et éviter de se tâcher et même pour éviter les infections et se sentir bien », a précisé Victorine Essobo, présidente de l’ONG Santé et Vie. 

Arrivés à l’âge de la puberté, les corps des jeunes filles et garçons subissent des transformations.  « Tout cela est normal. Aussi, n’ayez ni peur ni honte », a précisé Dominique Nguema Meye en sa qualité de sage-femme. Pour que les jeunes vivent au mieux la période de changements corporels, donner la bonne information a été la motivation première de l’ONG Santé et Vie.

L’hygiène menstruelle est une éducation permanente. Et pour cela, les parents tout aussi bien que l’Etat doivent s’impliquer pour accompagner les jeunes à bien vivre leur période de transformation. Car pour certains adolescents, cela peut être mal vécu.