Diva de la musique gabonaise et de la culture , Tita Nzebi vient de mettre sur le marché un nouvel album de 17 titres intitulé « Mouma’ngue ».Produit par le label ARB Music, ce projet disponible depuis le 11 juin dernier en numérique et en physique est un recueil mélodieux de comptines et berceuses de Mbigou, région dont elle est originaire.

Si la vie se développe et revêt une apparence différente à celle de l’origine, il est indispensable de se rappeler que tout a une genèse. C’est assurément ce qu’a tenu à mettre en avant l’ambassadrice de la musique gabonaise en France Tita Nzebi dans son recueil de contes pour enfants. « Mouma’ngue veut dire noyau. C’est précisément le noyau séché d’une noix de palme », a-t-elle confié à la rédaction de GMTme

Un chef-d’œuvre de 17 titres en sa langue vernaculaire le yinzebi. Un opus qui s’inscrit dans la lignée de son hit « Ba’Ngu » où l’artiste originaire de Mbigou, nous plonge dans le sein de l’enfance ponctuée de mélodies. À ce propos, elle déclare « une Nzebi de M’bigou, ayant eu à s’occuper d’un bébé, a dû chanter cette chanson au moins une fois », a-t-elle souligné.

D’ailleurs dans un des titres dudit projet « Mwane » qui signifie littéralement « l’enfant » elle y scande « Mamo oh oh, mama oh oh, yado oh oh, mwan’a ka lélo oh oh ». Une des formules magiques qui permettaient de calmer les larmes des bébés lorsquils se mettaient à pleurer. Humaniste et fervente défenseuse de la culture, Tita Nzebi est à n’en point douté une mère au cœur large qui ne manque pas une occasion de se soucier de sa progéniture. 

Retrouvez  « Mouma’Ngue » ci-dessous :

https://www.arbmusic.com/home/214-mouma-ngue-comptines-du-gabon-par-tita-nzebi.html