Ecouter cet article

Longtemps disparu, la hyène ne faisait plus partie de l’effectif du parc national de Mwagna situé à l’est du pays, dans la province de l’Ogooué-Ivindo depuis 20 ans. Une situation qui a récemment changé puisque l’animal a été récemment photographié par une équipe de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) au Baï de Momba. 

Durant 20 ans, les ressources naturelles dans les parcs nationaux du Gabon ont ainsi été protégées contre différentes pressions anthropiques directes. Une décision historique qui a permis le retour de la biodiversité dans certaines zones. C’est notamment le cas du parc national de Mwagna avec la réapparition d’une hyène.  

En effet, les équipes de l’Agence nationale des parcs nationaux ont récemment pris une photographie d’une hyène dans le parc national de Mwagna plus précisément au Baï de Momba dans le Nord-Est de la province de l’Ogooué Ivindo. Une nouvelle qui met en exergue le fruit de 20 ans d’efforts, de travail fourni par les autorités gabonaise sur la conservation de biodiversité du pays. 

Il faut souligner que le parc national de Mwagna n’est pas le seul à avoir connu ce changement car en 2021 la réserve de la Lopé, a vu la réapparition des hippopotames. Pour information, lesdites réserves ont été créées en 2022 sous l’impulsion du feu président Omar Bongo Ondimba et couvrent 10%  du territoire gabonais.

Laissez nous votre commentaire