Ecouter cet article

Considéré par beaucoup d’observateurs de la scène urbaine comme le meilleur rappeur de la nouvelle génération, Tris alias Soss Mutema voit décidément grand. En effet, dans « Triste» morceau tiré de son dernier projet baptisé « Couronne et Foulard » , le rappeur Gabonais allie modernité et Tradition en samplant le classique « N’kere » de Pierre Claver Akendengue,baobab de la musique africaine.

Se définissant comme un « astronaute », Lebel Daphlan Matemba alias Tris ne semble pas s’éterniser à vivre dans son rêve. Non, le MC du 6.1 veut vivre ses rêves. Pour ce faire, il ne ménage aucun effort pour éclabousser de son talent la scène musicale qui a bien fini par voir en lui l’un des dignes gardiens du temple sacré de la muse locale. 

Preuve de cette ouverture d’horizons, une collaboration inespérée avec celui que l’animateur panafricain d’origine Congolaise, Robert Brazza a poliment surnommé « le baobab ». Oui, vous ne rêvez pas. Tris et Pierre Claver Akendengue ont bien collaboré dans le titre « Triste » tiré de son dernier opus « Couronne et Foulard ». Il y traduit son spleen car pour lui « je suis armé de savoirs mais j’avance sans livres ».

Et si, l’icône de la musique africaine n’a pas réécrit une quelconque ligne, il a tout de même prêté sa voix en sample pour l’édification de ce projet d’albums. Preuve que le talent parle. En y scandant « J’ai planté là ma canne à pêche…», PCA traduit la tristesse qui est la sienne au moment de quitter cet univers. Mais, rassure doit-il être car la relève semble assurée. 

Découvrez « Triste » de Tris sur Deezer

https://deezer.page.link/BELwzEZawKHfZcYJ7

Facebook Comments