Ecouter cet article

L’insomnie est un manque ou une mauvaise qualité de sommeil qui retentit le lendemain sur les activités diurnes physiques, psychiques et sociales. Chaque soir, c’est la même histoire, vous vous tournez et vous retournez sans cesse sans parvenir à trouver le sommeil ? GMTme vous donne quelques bons réflexes pour rétablir l’équilibre. 

Pensez à l’activité physique

Le matin, mais après midi idéalement, offrez-vous régulièrement une séance de sport. Exposez-vous aussi à la lumière naturelle afin de régler votre horloge biologique, ce qui favorisera un meilleur sommeil le moment venu.

Stop aux écrans

Une heure avant le coucher, évitez aussi les tablettes, smartphones et autres écrans pour diminuer la lumière bleue qui stimule la rétine, maintenant ainsi la pression d’éveil. Évitez aussi le café ou encore le thé dans l’après-midi.

Misez sur des rituels relaxants

Dans la soirée, écoutez plutôt de la musique, allumez une bougie ou de l’encens… Vous pouvez également lire ou encore vous faire masser, les pieds ou le dos par votre conjoint. Rien de tel pour se relaxer!

Respirez

Essayez la respiration ventrale, très propice à l’endormissement. On inspire lentement, on soupire lentement, on fait une pause… Et on recommence pendant 5 minutes. Vous pouvez aussi méditer, pour apaiser votre esprit. Passer en revue tout votre corps, mentalement et de la tête au pied, en prenant le temps de ressentir vos sensations vous aidera à lâcher prise.

 Le magnésium

Certains troubles de sommeil peuvent être liés à une carence en magnésium. Une cure de ce précieux minéral aux vertus naturellement calmantes peut donc être utile. Les aliments à consommer pour profiter de ses bienfaits? Les céréales complètes, le chocolat noir, les légumineuses (lentilles, pois chiches…),, les bananes ou encore certaines eaux minérales (Hépar, Contrex). Une cure de magnésium sous forme d’ampoules ou de comprimés peut aussi être utile.

Si malgré la mise en place de ces pratiques le sommeil n’est toujours pas au rendez-vous, n’hésitez pas à en parler. Nous vous conseillons de consulter un psychologue agréé.

Laissez nous votre commentaire