Ecouter cet article

Le samedi 3 septembre dernier, l’artiste Hip Hop Franck Stéphane Dibault a livré une prestation inouïe dénommée « In da club » à ANJ Empire. Seulement, l’animal a dû combiner Booker et Ba’ponga pour contourner les obstacles liés à la technique qui ont émaillé l’entame de ce show. Délestage à outrance, retard et sono pas au point. GMTme vous raconte tout !

Prévu pour débuter à 19h30, le spectacle de l’artiste urbain dénommé « In da club » à ANJ Empire a connu du retard à l’allumage. Et pour cause, quelques défaillances logistiques ont limité l’efficacité des équipes de l’animal. Et ce, alors même que le public arrivait en masse parmi lequel des grosses têtes du showbizz gabonais.

C’est d’ailleurs dans le noir que sont tour à tour arrivés Sir Okoss et Ng Bling. Tout semblait donc voir un cuisant échec. Mais c’était sans compter sur la témérité du manager de l’artiste Prince Boussombo qui n’a ménagé aucun effort pour tirer le meilleur de ses troupes et rassurer l’assistance. 

Il fallait donc trouver la solution idoine pour gérer le groupe électrogène qui alimente la salle du tapis royal. Si plusieurs personnes venues assister au show ont voulu s’en aller aux alentours de 21h30 quand la nouvelle perle de la chanson, Wendy M a pris le pouvoir sur scène. Tout était donc prêt pour ramener le sourire.

Elle sera suivie par Kitlle et FI Money qui ont tenu en haleine le public jusqu’à ce que Ba’ponga aille réveiller Booker. Une figure de style que beaucoup ont cernée quand ils ont eu l’impression d’avoir revu le leader vocal de Raaboon. Prestance scénique, énergie et communion avec le public. Le fils du pays a vraiment repris les choses en main, fait oublier les couacs et démontré qu’il joue à domicile. Le reste appartient à l’histoire.  Merci monsieur 100/100 !

Mohamed Adama

Laissez nous votre commentaire