Passer le poulet sous l’eau avant de le préparer est une attitude qui est désormais rentrée dans l’inconscience des humains. Pourtant, celle-ci serait nocive pour la santé. Apprend-t-on de nombreuses revues de santé dont le site femmeactuelle. Le poulet contient des bactéries qui lors du lavage augmentent les chances d’une intoxication alimentaire.

Laver son poulet avant de le passer à la casserole, est une pratique courante. Souvent à cause de sa forte odeur, de sa qualité, souvent par habitude. Pourtant, selon femmeactuelle.fr, cette pratique anodine serait dangereuse du fait des nombreuses bactéries contenues dans la volaille. Toute chose qui peut entraîner des maladies dangereuses.

Cette information a été corroborée par la section sécurité alimentaire du département de l’agriculture des Etats-Unis (USDA), qui explique qu’une fois sous l’eau, les bactéries contenues dans le poulet prolifèrent et ne disparaîtront pas toutes pendant la cuisson. Au nombre de ces agents toxiques, on note la salmonellose, le campylobacter ou le clostridium

Mindy Brashears, sous-secrétaire adjointe à l’USDA soutient d’ailleurs que « même quand les consommateurs pensent qu’ils nettoient efficacement en lavant leur volaille, les bactéries peuvent facilement se propager à d’autres surfaces et aliments », a-t-elle expliqué.

Il existe néanmoins des solutions pour nettoyer son poulet et limiter les risques d’infections. Il est conseillé de le nettoyer avec du jus de citron. Ce fruit possède une action antibactérienne qui permet de lutter contre bon nombre d’infections. A défaut du citron, le vinaigre peut faire l’affaire.