Bonne nouvelle pour les artistes. La plateforme Soundcloud musicale a  annoncé ce mardi 03 mars 2021 le lancement en avril d’un système de rémunération basé sur les durées d’écoute de chaque artiste. Une innovation qui devrait profiter à de nombreux artistes en herbe au Gabon, la plateforme étant très sollicitée par le public jeune. 

Ce nouveau système de rémunération jette un pavé dans la mare puisque chaque artiste sera rémunéré en fonction de son audience. Il succède à celui du pot commun où la rémunération se faisait au prorata des écoutes totales donnant la plus grosse part du gâteau à ceux qui sont les plus populaires, laissant souvent des miettes aux artistes indépendants et moins connus.

Le fonctionnement classique des plateformes de streaming musicales, comme Spotify ou Deezer, est simple: un abonné qui paye 10 euros mensuels voit une grande partie de cette somme migrer vers les artistes plus streamés. Connu sous le nom de « market centric », ce système s’oppose au modèle du « user centric », qui s’appuierait sur les écoutes individuelles des abonnés.

Cette décision vise ainsi à attirer plus d’artistes indépendants. Donc une audience plus jeune, qui pour se faire connaître et gagner de l’argent ne peuvent compter que sur les réseaux sociaux. Au total, ce sont « près de 100.000 artistes indépendants » dans le monde qui sont concernés.

En rémunérant les artistes à la durée d’écoute, SoundCloud adopte une stratégie plus offensive. Cette annonce sera une véritable aubaine pour la génération de la Trap Ndoss gabonaise qui privilégie cette plateforme pour la publication de leurs titres.