Quelques jours après son lancement officiel, l’Union des artistes et acteurs culturels du Gabon (UAACG) vient de révéler au grand jour un de ses combats. En effet, le collectif d’artistes se montre solidaire en réalisant une chanson en guise de soutien au mouvement dit « concert de casseroles ».

Laurianne Ekondo, Nga’Kumb, Mister No, Aimée delia Bilouni Ndjaly, Espérance Ngaba, Roddie Menie, Créol pour ne citer que ceux-là. Voilà la brochette d’acteurs de la vie artistique qui ont mis à profit leurs talents pour la cause publique. Il s’agit pour ces derniers de soutenir le concert de casseroles initié par les populations excédées par les nouvelles mesures gouvernementales.

Sur un rythme traditionnel et emballant, Laurianne Ekondo scande en langue vernaculaire « Moi je veux juste danser ah papa, moi je veux juste danser ah maman, alors je prends ma casserole et ma cuillère pour taper avec ». Preuve que ce mouvement est avant tout pacifique et spirituel.

Rendue publique le jeudi 25 février dernier, la vidéo de soutien met en scène plusieurs artistes. Une véritable ambiance aux sons de casseroles qui met davantage le génie créateur de ceux qui sont à tort négligés. Surtout dans ce contexte sanitaire particulièrement difficile pour un pays sans droits d’auteurs.

Dans un communiqué, l’UAACG a rappelé l’enjeu d’une telle initiative. « les artistes mobilisés  pour le concert des casseroles pour protester contre le durcissement des mesures gouvernementales car  les populations, les artistes et autres ne peuvent  plus satisfaire leurs besoins  primaires:  se nourrir, se loger », ont-ils conclu. Une démarche salutaire. L’art étant l’arme de ceux qui n’ont que le génie de l’âme.

https://fb.watch/3TO0QsA-Kl/