Très peu connu de sa population, le Gabon est pourtant immense par sa diversité et la beauté de ses sites et patrimoine naturel. Sa multitude de paysages et son patrimoine culturel qu’offrent les 9 provinces attirent de nombreux touristes étrangers. Les majestueuses Chutes de l’Impératrice Eugénie dans la Ngounié en sont un exemple parmi tant d’autres. 

Situées à 5 Km en aval de Fougamou, au Sud du Gabon dans la province de la Ngounié, les Chutes de l’Impératrices ou les chutes de Fougamou sont des rapides de la Ngounié, le fleuve qui a donné son nom à la province. Ce joyau naturel offre une vue magnifique aux touristes et demeure une fierté pour les populations de Fougamou. 

C’est en 1858 que les chutes de Fougamou furent découvertes par Paul Du Chaillu, le premier explorateur de l’intérieur du Gabon. En hommage à l’Impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, il les baptisera les Chutes de l’Impératrices. 

Patrimoine naturel et culturel du pays, les Chutes de l’Impératrice ont été proposées par des chercheurs de l’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH) lors de l’inventaire pilote des sites et monuments culturels du pays pour figurer sur la liste indicative du Gabon. Le but étant dans le terme de les inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.