Ecouter cet article

La programmation du rappeur l’Oiseau Rare au concert organisé par le ministère de la Culture et des Arts et qui s’est tenu le samedi 23 juillet 2022 a suscité un véritable tollé sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreux internautes se sont interrogés sur la position de l’artiste face aux gouvernants alors que ce dernier affirmait « ne pas vouloir travailler avec le pouvoir ». 

Indignation, colère et déception. Tels sont les sentiments exprimés par les internautes depuis l’apparition de l’artiste rappeur l’oiseau rare sur l’affiche annonçant le concert organisé par le ministère de la Culture et des Arts le  samedi 23 juillet au stade de Nzeng-Ayong. Un concert, qui a vu la participation de nombreux acteurs culturels gabonais et plus particulièrement de celui qui a le vent en poupe auprès des jeunes. 

Une partie de l’opinion continue de s’interroger sur la réelle position de l’artiste vis-à-vis du pouvoir en place, certains allant même jusqu’à le traiter de « Collabo ». Et pour cause, l’artiste est connu pour son affinité avec certains activistes. D’autres par contre, estiment que la participation de l’oiseau rare s’inscrit simplement dans le cadre de son travail. 

A noter que l’artiste édifié sa fanbase en précisant qu’il n’était pas un artiste qui tient compte des opinions politiques. « Nous sommes encore jeunes, il ne faut pas qu’on nous mélange à la politique. Nous on fait le show et on danse », avait-il martelé sur la scène du stade de Nzeng-Ayong.

Malgré cette vive polémique, il est bon de savoir qu’ un spécialiste de l’art vocal vit de ses différentes prestations et contrats surtout qu’en terre gabonaise les droits d’auteur sont inexistants malgré la mise en place du bureau gabonais du Droit d’Auteur et des Droits Voisins (Bugada). 

Laissez nous votre commentaire