Ecouter cet article

Se toucher ne rend pas sourd, aveugle ou stérile, mais cela peut en revanche libérer des endorphines. Toutefois, si la pratique semble être encouragée par certains sexologues, il n’en demeure pas moins que cela peut être dangereux lorsque la masturbation est pratiquée à l’excès.

La masturbation stimule des hormones qui font du bien à notre corps. Encore tabou, elle possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour le corps et l’esprit. Elle calme les douleurs, elle aide à lutter contre le stress, elle favorise l’endormissement, elle aide à la connaissance et la maîtrise de sa jouissance, et elle tonifie le cœur. 

Malgré ces multiples points positifs, l’abus de toute chose nuit à la santé. Lorsqu’on devient addictif à la mastubation cela peut se révéler néfaste chez la femme qui la pratique. L’incontinence d’urine, les engorgements du col de la matrice par exemple sont très souvent dus à la pratique abusive de la masturbation.  

Ainsi, mesdames afin d’éviter  des dégâts dans votre organisme soyez prudentes dans cette pratique. Comme pour tout, lorsqu’elle est pratiquée à l’excès, la masturbation peut engendrer l’inverse des effets escomptés. Car addictive et souvent associée à de la cyberpornographie. Nous disons  la masturbation oui, mais l’addiction non! 

Laissez nous votre commentaire