Ecouter cet article

Ndong Mboula s’est-il payé la tête de Léonard Eyong? C’est la question qui taraude les esprits au regard de la tension dans l’air depuis quelques jours. Selon le magazine SuperStar, le conflit serait consécutif à une ruse du phénoménal visant à empêcher son cadet à prester et à amasser des sous des hommes politiques à Oyem

Les artistes chanteurs Ndong Mboula et Leonard Eyong seraient à couteaux tirés actuellement. Et pour cause, ces derniers se seraient fâchés après le passage de plusieurs hommes politiques dans la province du Woleu-Ntem précisément à Oyem pour un défaut d’arrangement et d’organisation qui semble avoir été chamboulé au détriment du deuxième cité.

Ce dernier aurait révélé que le phénoménal, en complicité avec le Dj de la cérémonie, l’aurait doublé en réajustant l’ordre de prestations. Il aurait mis plus de temps sur la scène et ce, dans le seul but de vider les poches des officiels. Ce qui n’a clairement pas  été du goût de l’ancien membre du groupe traditionnel Okoss d’Avazorc qui a eu son heure de gloire qu’après que les autorités politiques aient quitté les lieux. 

Senti humilié, Léonard Eyong a promis à son grand frère de lui répondre en musique. Ce à quoi, Ndong Mboula a froidement rétorqué « mon fils Léonard Eyong je t’invite officiellement à mon mariage pour chanter et cette fois t’inquiète au lieu de faire 1 son comme tout le monde tu auras droit à 4 titres. Et je veillerai à ce que les officiels ne partent pas avant que tu ne termines ta prestation » a-t-il posté ironiquement sur sa page Facebook. 

C’était assurément la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase. Puisque Leonard Eyong s’est refugié en studio pour évacuer sa rage dans un style rap inouï et surprenant qui a le mérite d’être audible.  Intitulé « Ultimatum », ce disstrack sorti il y a un jour, est à écouter sur le lien à avoir ci-dessous. 

Laissez nous votre commentaire