Alors qu’il présentait la version audio de ce titre en novembre de l’année 2019, c’est en ce mois de mars 2020, destiné aux femmes qu’Obouka Kokoko a décidé de dévoiler la version clippée de son dernier opus. Un fait non fortuit, puisque « Guantanaméra », un titre à grand succès, originaire de Cuba, qui aura d’ailleurs été repris par plusieurs artistes, chante et honore la femme. Occasion pour cet artiste de magnifier la femme gabonaise.

Obouka Kokoko vient étoffer la liste déjà longue des artistes à travers le monde qui ont repris ce célèbre titre datant des années 20. A travers Guantanaméra, le jeune artiste gabonais résidant du Ghana, le pays de Kwame Nkrumah un fervent défenseur des droits des femmes, a voulu montrer son attachement aux valeurs africaines de respect de la femme et son amour pour la gente féminine. 

Tourné au Cameroun par la société de production Jetx Films, et produit par le beatmaker congolais MALG, Guantanaméra est aussi le titre phare de son prochain album, Hitsmaker. Il faut dire que Kokoko est un artiste talentueux qui dès ses débuts remporte la prestigieuse compétition « Ghana Francophone Awards » organisée par l’Alliance française d’Accra. 

Adepte de l’Afro-pop et du hip hop, Obouka Kokoko a su se démarquer à travers la musique dans ce pays anglophone d’Afrique de l’Ouest où les musiciens talentueux sont nombreux, à l’instar de Sarkodie et Bisa Kdei. L’artiste gabonais n’est pas le premier à faire parler du vert-Jaune-Bleu au Ghana. Il rejoint un autre bien connu et auteur du hit Never Give Up, Ova Kila Wise.

Le titre Guantanaméra