Lancé par Nesh Louembe, un jeune gabonais passionné de danse résidant en France , le concept « oboulchallenge » est arrivé comme une bombe sur la toile faisant de plus en plus d’ adeptes dans le monde. En effet, avec pas moins de 30 millions de vues sur le réseau social Tik Tok et des millions de partages, cette campagne glorieuse pour ce compatriote “touche à tout” est la preuve que la culture gabonaise a encore des jours radieux devant elle. Et ce, si on y met un peu du nôtre. Lecture ! 

Depuis maintenant plus d’un mois, les réseaux sociaux sont inondés de vidéos de danse synchronisée. En clair, il s’agit d’un déhanchement de reins sous un rythme oriengo repris par des individus de différentes nationalités. Le tout, dans le but ultime de partager sa bonne humeur à la forte communauté d’internautes. 

Dénommé oboulchallenge ce challenge tire son inspiration de plusieurs danses vert-jaune-bleu dont celle susmentionnée « Oriengo ».  Le concept afrontcham de Nesh est la représentation d’une chorégraphie décontractée et décomplexée.  Ces vidéos vues près de 30 millions de fois sur Tik Tok sont un symbole de joie pour un individu et partant, une nation.

A ce propos, l’intéressé a traduit sa satisfaction en leitmotiv. Un desiderata accompli avec brio. « Un rêve de plus qui vient de se réaliser et c’est grâce à vous » tels sont les mots de remerciements rendus publics via son compte Instagram.