Ecouter cet article

Ce vendredi 4 novembre 2022, l’Université Omar Bongo (UOB) a servi de cadre à la 3ème édition de la journée d’études au département de Littératures Africaines. Placée sous le thème « Lectures pluridisciplinaires sur l’œuvre de Philippe Mory », cet événement avait pour but de revaloriser le patrimoine culturel national, les œuvres artistiques et de rendre un hommage à ce pionnier du cinéma gabonais. 

Organisé par le département de Littératures Africaines, l’événement qui avait pour but de revaloriser le patrimoine culturel national et les œuvres de ses artistes s’est tenu vendredi dernier au sein de l’Université Omar Bongo. Pour cette édition la journée d’études s’est axée sur « Lectures pluridisciplinaires sur l’œuvre de Philippe Mory » mettant ainsi à l’honneur les œuvres de tonton Fifi en tant que comédien et écrivain.

En effet, durant la journée les étudiants de master 2, doctorants et leurs professeurs ont fait la présentation de manière succincte, des différents travaux de recherches scientifiques en cours, dont l’illustre disparu fait l’objet. En l’occurrence , les personnages qu’il a interprété dans ses différentes œuvres cinématographiques. Les panélistes ont également analysé et interprété ses différents rôles, décors et ont fait ressortir la notion d’identité culturelle et spirituelle.

Ainsi, le public a eu l’occasion de découvrir des œuvres littéraires faisant l’apologie de l’artiste à l’honneur. Selon Didier Taba Odounga, directeur adjoint du Centre de recherches en esthétiques langagières (CREL) « Aujourd’hui , ayant pris l’initiative de mettre en relief Philippe Mory, il faut que l’État , par le biais du ministère de la culture s’approprie ces éléments , pour que la culture gabonaise puisse être plus visible au sein de l’espace africain et au sein de l’espace monde » a-t-il déclaré.  

In fine, la journée s’est terminée sur une collation et des prestations artistiques. Le rendez-vous a été pris pour la 4ème édition. Rappelons que la première édition de la journée d’études en 2017 portait sur l’artiste Pierre Claver Akendengue, chanteur, auteur, compositeur, musicien et poète . La deuxième, quant à elle, s’est faite en 2018 autour de l’artiste peintre gabonais, Georges Mbourou.

Laissez nous votre commentaire