Slogan : Hier sable, Aujourd’hui ville.

Géographie 

 

Superficie : 4950 Hectares

Chef lieu de la province de l’Ogooué Maritime. Située sur l’île MANDJI, à 144 km au Sud-ouest de Libreville la capitale politique.

Démographie

 

Population : 150. 000 habitants

Groupes ethniques : Myènès, Lumbus, Eshiras, Punus, Fangs.

Histoire

C’est entre 1475 et 1478 que le portugais CAPO LOPO Gonçalves et DUARDO LOPEZ débarqua sur l’île des rois ORUNGU où se trouvait un pont d’aîgodo (approvisionnement en eau douce) qui prit le nom de Cap Lopez. Baptisée Mandji par les Myènès, l’île devint Port-Gentil, du nom de l’officier de l’A.E.F, Emile GENTIL qui y effectua une mission d’hydraulique entre 1890 et 1892.

Commune de plein exercice 

La commune de Port-Gentil puise son origine en 1909 durant la période coloniale, sous l’impulsion du gouverneur général MERLIN.

Il aura fallu attendre Octobre 1911 pour que soient instituées les communes mixtes et c’est le sénateur Gabonais Jean Hilaire AUBAME pour le compte de l’Afrique Equatoriale Française qui dépose en 1948, une proposition de loi tendant à instituer les communes de moyen exercice.

De cette évolution résulte la mise en avant de la loi du 18 Novembre 1955 qui institua les communes de plein exercice.

Economie

Ville pétrolière, Port-Gentil a évolué au gré des crises successives du secteur pétrolier. L’implantation de grandes firmes du secteur pétrolier a favorisé l’installation de nombreuses entreprises de services connexes dans la capitale économique qui abrite aussi la seule raffinerie de pétrole du pays. Ce pôle industriel produit les ¾ de la richesse gabonaise.

A côté de cette industrie pétrolière, Port-Gentil a aussi fait son histoire économique à travers l’industrie du bois. L’une des plus anciennes scieries d’Afrique, aujourd’hui privatisée, a favorisé l’éclosion de la filière bois qui va connaître un nouvel essor avec l’interdiction d’exportation des grumes et donc la transformation locale du bois.

L’activité portuaire joue aussi un rôle important dans l’économie de la ville et partant du pays. Port-Gentil dispose d’un port en eau profonde ouvert au monde et qui est au coeur des échanges commerciaux. C’est le positionnement stratégique de ce port qui est à l’origine des projets gouvernementaux d’envergure.

Les pouvoirs publics gabonais planchent sur plusieurs initiatives économiques qui changeront dans quelques années la physionomie de la ville et influenceront son développement économique.

Il s’agit de :

– La création d’une zone économique spéciale au nord de la ville.

– La création d’un pôle universitaire sur les métiers de la mer.

– La création de la route Port-Gentil – Mandorové – Bifoun – Libreville.

– L’implantation du technopole de l’Economie Numérique.

Coopération internationale 

La ville de Port-Gentil est pionnière en matière de coopération décentralisée.

– Jumelage avec la ville française de THOUARS dans le Département des Deux Sèvres depuis 1959.

– Jumelage en cours avec la ville chinoise de WENZHOU.

– Coopération multisectorielle avec la Seine Saint Denis objet d’une convention depuis 10 ans.

– Membre de l’Association Internationale des Mairies Francophones (A.I.M.F).

– Membre de l’Association Internationale des Villes Portuaires A.I.V.P).

Les maires de Port-Gentil 

 

Etienne Makaga: 1955 – 1956

Jeanne Valentine Piraube : 1956 – 1963

Pierre Claver Divungui : 1963 – 1980

Marie Augustine Houangni Ambouroue : 1980 – 1987

Pierre Andre Rizombo : 1987 – 1997

Marie Augustine Houangni Ambouroue : 1997 – 2000

Pierre Louis Agondjo Okawe : 2000 – 2003

Seraphin Ndaot Rembogo : 2003 – 2008

Andre Jules Ndjambe : 2008 – 2011

Bernard Aperano : 2011

Gabriel Tchango : 2018 – à ce jours

Principaux quartier de Port-Gentil 

La ville compte quatre (04) arrondissements, dont les

principaux quartiers sont, entre autres :

La Balise – Le Chateau – Quartier Chic – Grand-village- Sibi – Matanda- Quartier Sud – Le Printemp -Salsa –