Ecouter cet article

La toile est en feu après la prestation arbitrale quelque peu orientée lors du match opposant les Comores au pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football. Décisions discutables en faveur du Cameroun, révision expresse des règlements en matière de réhabilitation des joueurs testés positifs au Covid-19, la soirée d’hier restera tristement dans les annales du sport roi.

La presse mondiale et la toile peinent à  digérer les rebondissements étranges lors du match Comores face au Cameroun. Et pour cause, l’arbitre de la rencontre a notamment donné un carton rouge au capitaine des Comoriens qui venait de commettre une faute sur le Camerounais Ngamaleuh. Si à la caméra cette faute s’avérait grave, il y a que le maître du terrain a vraisemblablement manqué de psychologie.

Les Comoriens ayant été décimés à la veille de ce match historique pour leur nation par une hécatombe de joueurs testés positifs au Covid-19. Ce qui a suscité des suspicions de partout dans le monde. « Mais le Cameroun n’a pas honte ou quoi? À chaque match leurs adversaires ont leurs meilleurs joueurs testés positifs », a fustigé un internaute ivoirien en colère. Même son de cloche en Tunisie où la presse en ligne dénonce une pure mascarade.

C’est notamment le cas à la une du journal « Le Temps » qui déplorant la piètre prestation arbitrale, le média résume « une ridicule fin de match qui donne au monde une image terne du football africain ». Les influenceurs ne sont pas en reste. Pour ces derniers, tous les moyens sont bons au pays de Samuel Eto’o pour conserver la coupe à la maison. À cet effet, ils disent « le Cameroun a gaspillé sa CAN ». Hâtive déduction mais sentiment partagé par la majorité des observateurs du ballon qui craignent un avilissement de la fête par des suspicions de fraude.

Laissez nous votre commentaire