Le constat est clair, les femmes ne donnent pas l’argent aux hommes. Si les elles ont cette capacité d’aider leurs hommes matériellement, psychologiquement et physiquement, il n’en demeure pas moins que financièrement l’équation devient plus compliquée.

En Afrique, et plus particulièrement au Gabon, une femme normalement constituée ne donne pas de l’argent à son homme. La raison est simple, « c’est à l’homme d’entretenir la femme comme faisaient nos grands pères et pas l’inverse » a confié une internaute à GMTme. La femme gabonaise a toujours imprégné dans sa culture l’idée selon laquelle c’est à l’homme de donner de l’argent et ce même si elle a un salaire souvent bien plus élévé que ce dernier. 

Pour certaines femmes, donner de l’argent à un homme ne constitue pas un problème. Avec l’évolution du monde, la femme devient de plus en plus autonome financièrement et se trouve plus ou moins à même de s’acquiter de certaines charges. Pour d’autres en revanche, le respect accordé à un homme se mesure à sa capacité à s’occuper financièrement de sa famille. Dès l’instant où la femme lui donne de l’argent, il perd son respect et sa considération. 

Si dans bien des cas certaines femmes ne  voient aucun mal à aider l’homme pour les différentes dépenses liées à la vie quotidienne (charges domestiques ou autres), il faut souligner que cette aide est loin d’être une obligation mensuelle. D’autres, en revanche, ne donnent pas d’argent mais peuvent offrir des présents. « Je ne donne pas l’argent à mon petit ami mais je lui offre régulièrement des cadeaux », a rapporté une autre internaute. 


Le véritable problème se situe alors dans le fait de donner de l’argent physique à un homme. Avec l’arrivée de la mondialisation, il  est légitime de se demander si la femme gabonaise n’est pas restée bloquée dans une époque totalement dépassée. Ailleurs, et plus particulièrement en occident par exemple, les femmes donnent de l’argent aux hommes et n’y trouvent aucun inconvénient.