Une femme sur deux est confrontée au cours de sa vie à des troubles du périnée. Cette région anatomique qui se situe autour de l’anus et des organes génitaux, s’étendant du pubis en avant au coccyx en arrière, mérite une attention particulière, car il soutient de nombreux organes comme la vessie ou le rectum.

Le périnée regroupe l’ensemble des parties molles qui ferment le bas du bassin. Dans la vie d’une femme, après un accouchement ou un évènement qui le fragilise, et à l’approche de la ménopause, le périnée a tendance à se relâcher. Quand tout fonctionne bien, on ne le sent pas et on ne s’en occupe pas. Mais quand tout va mal, c’est là le début des ennuis. 

De cette zone visiblement sensible, dépendent très souvent la qualité des rapports sexuels et également ce qu’on appelle la continence, urinaire ou anale. Souvent lorsqu’on tousse ou quand on rit, il se produit une poussée abdominale.

De même, une charge lourde fait naître une pression à l’intérieur de l’abdomen qui s’exerce sur les organes pelviens. Face à ces différentes agressions, le périnée devient défaillant et plus rien ne résiste à la charge abdominale. 

Résultat des courses, des fuites urinaires ou de selles peuvent survenir, et même une descente d’organe si les orifices sont trop larges. Après de telles transformations, le périnée a du mal à retrouver sa tonicité initiale. Dans ce cas, une rééducation de ce dernier s’impose. Dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale est proposée. Prenez désormais soin du vôtre!