Ecouter cet article

Le rappeur Tris alias Soss Mutema a fait son grand retour, le vendredi 23 juillet dernier, avec le single « Pop Smoke ». Un morceau égotrip où le membre du collectif Bwiti Gang rend un vibrant hommage au rappeur New-Yorkais, parti à la fleur de l’âge et auteur de nombreux tubes qui ont influencé toute une génération. 

Après un long silence, Tris a décidé de remettre les pendules à l’heure. Pour y parvenir, le MC du 6.1 a limé ses punchlines dans le titre « Pop Smoke ». Un morceau qui semble avoir fait l’unanimité au vu des nombreuses réactions positives dans lequel Soss Mutema fait un clin d’œil à Bashar Barakah Jackson plus connu sous le pseudonyme de Pop Smoke.

Un choix judicieux puisque le jeune rappeur de Brooklyn a fortement influencé le genre urbain malgré son jeune âge. Soss Mutema, rappelle à l’opinion qu’il est assurément le précurseur du genre drill au Gabon. A ce propos, l’intéressé a révélé, lors d’un entretien accordé à GMTme, que « c’est purement égotrip, je voulais souligner mon ancienneté dans le rap bien que je sois toujours novateur, en étant précurseur du style Drill au Gabon ». 

Autant dire que l’analogie entre les deux rappeurs n’est pas fortuite. En effet, tout comme l’artiste américain, Tris a su s’attirer la sympathie de ses prédécesseurs en reéditant leurs plus grands classiques avec un flow moderne. C’est le cas avec « Vie de haine »  de Raaboon devenu « Me se wu » ou encore « Les choses du pays là » inspiré du classiques « Aux choses du pays » de MH. Une prouesse qu’ a aussi accomplie le rappeur de Brooklyn en remixant le désormais classique « Many men » de 50 Cent. Toutefois, GMTme ne souhaite pas que le Mc Ouragan se fasse emporter par la tempête de la violence gratuite.

Découvrez « Pop Smoke » de Tris cliquez sur le lien suivant:

 http://hyperurl.co/TrisPopsmoke