15 ans après avoir répondu à Shad’m avec le classique Kriminel au mic en duo avec le prince du Battle rap Funky Nephtali, l’artiste Kôba a décidé de lever le voile sur une affaire remise au goût du jour. En effet, Dans une publication datée de ce lundi 15 mars, l’auteur a appelé son ancien compère à apporter un démenti sur sa supposée implication dans l’écriture de ce diss track. Seul bémol, Nephtali a choisi de ne pas réagir.

En 2006, le mouvement rapologique gabonais connaît l’un de ses plus gros clashs. Aux prises, les deux Mcs de Nzeng-Ayong,  Koba Building et Shad’M. Un bras de fer et une opposition de styles qui vont grandement animer le showbiz. Seulement, une quinzaine d’années après, plusieurs internautes s’interrogent sur l’auteur véritable dudit morceau. D’aucuns étant persuadés que Nephtali aurait répondu à Shad’m. Ainsi, Koba n’aurait été que l’interprète. 

Une rumeur persistante que le kriminel au mic a tenu à tordre le cou. En effet, l’auteur du titre « casse ton cou » a interpellé l’artiste Nephtali via sa page Facebook afin qu’il fasse un démenti. Une manière d’enterrer une bonne fois pour toute cette rumeur. « Mais Nephtali Rosira a quel moment tu viens démentir ? Depuis là on ment avec ton nom c’est pas top. Soyons VRAIS VIVANTS. »

Si tous les yeux sont braqués sur l’auteur du célèbre « Hit Maker » , ce dernier a préféré jusque-là ne pas répondre à cette polémique. Laissant davantage planer le doute sur la paternité dudit texte. Coup marketing ou alors prémices d’un nouveau clash entre les deux anciens du label Eben Entertainment ? La suite nous dira.