Face aux répressions nées du mouvement de protestation dénommé Concert des casseroles, le rappeur Rodzeng donne de la voix pour exprimer toute son indignation. L’artiste vient de lancer le challenge dénommé La révolution des casseroles, et compte sur la mobilisation des autres artistes gabonais. 

Face à la proportion dramatique, le mouvement de protestation des casseroles fait davantage réagir les acteurs culturels vert-jaune-bleu. La musique étant un moyen d’éveil, Rodzeng ne lésine pas sur les mots pour manifester sa colère contre les répressions du mouvement des casseroles. 

Il scande « Le copil fait plus de chiffre que les mines et le pétrole. Ils agrandissent les milices et détruisent les écoles le bruit des marmites vides plie le despote. La gendarmerie te fusille avec tes 13 potes, gang bang jusqu’à dans les nkama des gens. Grenade à l’église, fais gaffe à la façon dont tu parles à l’agent ». 

RodZeng appelle les autres artistes à se joindre à lui pour dénoncer la répression. Sur sa page Facebook, le challenge La révolution des casseroles est lancé. Les rappeurs Tris et Lord Ekomy Ndong, nominés, sont appelés à réagir. Pour l’heure, seul le Koba Building a levé le glaive de la lutte.