Ecouter cet article

Shan’L la Kinda est montée au créneau face à la banalisation du viol par le présenteur Yves De Mbella, animateur vedette de l’émission « la télé d’ici vacances » sur la nouvelle chaine ivoirienne (NCI). A ce propos, l’artiste gabonaise a, dans un direct sur sa page Facebook, fustigé la « légèreté » et l’apologie faites autour de ce sujet qui heurte la sensibilité de toute femme.

Le viol ne devrait pas etre un sujet de rigolade. C’est la position défendue par la mère des tchiza sur Facebook. « Honte à vous NCI. Une chaîne d’une telle envergure. Comment pouvez-vous tolérer de tels écarts? On veut nous faire croire à nous femmes que les pulsions ingérables d’un déséquilibré nous en sommes les coupables », s’est-elle indignée lors de son direct diffusé le mardi 31 août 2021.

Pour Shan’L la Kinda, le traitement d’un sujet aussi délicat implique la décence. Ce qui a visiblement manqué à Yves De Mbella et son invité le présumé repris de justice. « Ce qui m’a choqué c’est que l’animateur lui demande si les victimes jouissent pendant cet acte? On est où là? », s’interroge-t-elle. Une indignation saluée par la toile.

Pour rappel, la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI) via son animateur vedette a proposé la reconstitution d’une scène de viol. Pendant un long moment, les téléspectateurs ont contemplé, tous désabusés, à la démonstration joviale de l’ancien violeur. Du repérage de la victime au mode d’exécution, toutes les questions ont été posées dans un humour qu’on ne saurait tolérer au vu du sujet.

Pour l’heure, NCI a supprimé la vidéo polémique sur ses plateformes Facebook et Instagram. Aussi, la chaîne a tenu à présenter « ses plus sincères excuses » au peuple ivoirien en particulier et à la gent féminine en général. On y apprend par ailleurs que le présentateur de l’émission, Yves De Mbella, a été suspendu.  

Facebook Comments