Ecouter cet article

Bon nombre de mots convenant aux usages quotidiens en termes d’échanges et de communication n’existent pas dans la langue française. Dans les lignes qui suivent GMTme vous dresse une liste de 5 mots qui sont souvent empruntés de l’anglais et que vous devez faire l’effort de bannir de votre vocabulaire. 

1 – Performer 

Clin d’œil aux amis de la scène et du spectacle qui emploie assez souvent ce mot pour dire qu’une personne a été performante ou charismatique sur scène. « Il a bien performé aujourd’hui », a-t-on coutume d’entendre. En réalité le verbe est un calque de l’anglais « to perform » qui signifie « interpréter, jouer » voir « accomplir ». La personne qui divertit le public est le « performer ».  

2 – Réceptionner 

Ce mot trouve tout son sens dans le domaine de la logistique et du sport. Sur le plan logistique, il désigne le fait de vérifier une livraison (vérifier l’état de la marchandise, ou le fonctionnement d’un appareil avant la mise en service). Réceptionner ne devrait en aucun cas faire l’objet d’utilisation dans le sens « d’organiser une réception familiale ou professionnelle ». 

3 –  Impacter 

Le terme est un anglicisme provenant de « to impact » qui signifie littéralement « avoir un impact sur ». A contrario, parler « d’impacter », selon Le Figaro, n’est pas français. D’ailleurs, le Trésor de la langue française ne le reconnait pas. Le substantif « Impact », lui, existe bel et bien. Il désigne la collision entre deux corps, le choc ou la marque laissée par un projectile, l’effet d’une action, d’un discours, d’une information sur un individu, entre autres. 

4 – Démonstration 

Ce substantif désigne l’action de montrer, d’expliquer par des expériences faites sous les yeux de l’assistance, la vérité d’une donnée, le mode d’emploi d’un appareil. Par analogie, il peut être utilisé pour parler d’une « manifestation » publique. 

5 – Supporter  

Ce verbe transitif est un anglicisme de l’anglais « to support ». Il désigne le fait de porter ou de soutenir une chose lourde. L’usage de « supporter » n’est pas adéquat pour évoquer sa préférence pour une équipe lors de rencontres sportives. On s’efforcera par conséquent d’éviter de dire « je supporte telle équipe ». On parlera plutôt en termes de « soutenir ».  

Facebook Comments