Selon des conclusions sociologiques relayées par santeplusmag.com, les femmes ayant deux maris seraient les plus heureuses. Si longtemps les sociétés sont en phase avec les hommes polygames, voici venu le moment de braver tous les stéréotypes sexuels connus de tous.

Dans un monde où la polygamie l’emporte sur la polyandrie, il est tout à fait normal que la seconde soit plus profitable que la première. D’après le site www.santeplusmag.com, les femmes polyandres sont épanouies. Selon une étude, elles doivent avoir deux maris pour être plus heureuses.

Intitulée « Révéler le succès de l’accouplement et tester les principes de Bateman dans la population humaine », cette analyse révèle que la polyandrie agit efficacement pour les enfants issus de ce type d’unions. Les hommes produisent des millions de spermatozoïdes comparé aux femmes qui ont peu d’ovules. C’est un facteur qui limite la reproduction.

De ce fait, ce sont aux hommes de se battre pour avoir des femmes et une progéniture accomplie. En plus, si le premier mari tombe malade, le second peut assister la femme dans les autres tâches du quotidien. Cela concourt au bon fonctionnement du foyer. L’examen de ce nouveau modèle familial a été fait en Afrique de l’Ouest, en Asie du Sud et bien d’autres. 

« Au début, c’était un peu gênant mais je n’ai aucune préférence entre mes maris », a témoigné une Indienne qui a épousé cinq hommes. Quant aux hommes, ils s’accommodent très bien de cette union atypique. « Nous avons tous des relations sexuelles avec elle mais je ne suis pas jaloux. Nous sommes une grande famille heureuse » se félicite l’un des maris. 

Si en Occident, ce modèle est interdit au même titre que la polygamie, la polyandrie prend plutôt la forme du polyamour qu’autre chose. Car il est déjà fréquent de voir des femmes avoir plusieurs petits amis.