Critiquée depuis quelques jours pour ses nouvelles conditions d’utilisation notamment les paramètres de confidentialité, la plateforme de messagerie mobile WhatsApp a annoncé le vendredi 15 janvier dernier le report à 3 mois de cette mise à jour. Prévues entrer en vigueur le 8 février, ces modifications, qui porteront sur la gestion des données personnelles, auront désormais lieu le 15 mai 2021.

Le groupe Facebook dont WhatsApp est une filiale aurait-il plié devant le tollé sur la toile ? C’est en tout cas l’analyse qu’on pourrait faire sans risque de se tromper. Et pour cause, la date du déploiement des nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp vient d’être décalée de 3 mois. « Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions », a indiqué l’entreprise dans un article de blog relayé par France 24.  

Par ailleurs, WhatsApp a tenu à rappeler le bien-fondé de cette mise à jour qui devra donc être installée, à compter du 15 mai. « Elle ne renforcerait pas notre capacité à partager des données avec Facebook mais était avant tout destinée à aider des entreprises à mieux communiquer avec leurs clients via la plateforme », a indiqué le géant de la messagerie instantanée.

Non sans manquer de rassurer sur la continuité du chiffrement de bout en bout .« Nous savons qu’il y a eu de la confusion et de la désinformation à propos de cette mise à jour, et nous voulons aider tout le monde à comprendre nos principes et les faits », s’est défendu WhatsApp. 

Pour rappel, l’annonce faite la semaine écoulée avait suscité une vague de dénonciations et d’appels au boycott au profit des plateformes concurrentes Télégram et Signal . Lesquelles ont vu leurs nombres d’utilisateurs multipliés à quasiment 500% par rapport au flux normal depuis leurs créations.