Ecouter cet article

Xiaomi, le fabricant de smartphones, a annoncé ce mercredi 1er septembre 2021 le lancement d’une branche spécialisée dans la construction des véhicules électriques. Ce géant des appareils électroniques devient ainsi la dernière entreprise chinoise de fabrication de smartphones à se lancer formellement dans l’automobile, avec l’annonce de la création d’une filiale dédiée qui a été faite par son président sur son compte Weibo, le Facebook chinois.

Numéro 1 mondial des ventes de smartphones selon le cabinet d’analyse asiatique Counterpoint, Xiaomi qui produit essentiellement des téléphones et tablettes tactiles, des montres connectées, des écouteurs, des trottinettes ou encore des scooters va élargir son domaine de compétences. Ainsi, le groupe basé à Pékin, va désormais concevoir des véhicules électriques.

Un projet déjà en marche et qui a été annoncé sur le compte Weibo de son président directeur général, Lei Jun. « La société Xiaomi Auto a officiellement été enregistrée ce 1er septembre. L’entreprise est dotée d’un capital de 10 milliards de dollars » a-t-il indiqué. Les véhicules à énergies nouvelles connaissent un fort essor en Chine, grâce notamment à une population ultra-connectée et à une politique incitative des autorités.

Signe de l’importance donnée par le groupe à cette nouvelle activité, Lei Jun, avait personnellement lancé en juillet le recrutement de 500 ingénieurs en Chine. Pour l’heure, aucune date de commercialisation n’a été donnée.

En avril, le PDG de Xiaomi avait indiqué que le premier modèle de la marque serait probablement « une berline ou un SUV ».